On n’y penserait pas forcément mais moncler france mon : Gumpak, Mochilas autónomas para la eliminación de chicles (Distribuidor exclusivo para España y Portugal)

le jour ou je suis devenue photographe de mariage

Aujourd’hui, je vais vous raconter comment je suis devenue photographe de mariage et comment je suis passée du rêve à la réalité.

Welcome! Il était une fois une photographe qui aimait capturer des instants de veste moncler homme vie merveilleux!

Après quelques années au club med j’ai vite compris que le milieu de l’événementiel ferait partie de ma vie. En quittant le club doudoune moncler j’ai atterri à La Rochelle et je me suis rapidement doudoune pas cher lancée dans l’organisation d’événements (c’est ainsi que j’ai commencé à découvrir l’univers du mariage). Mais après 4 ans à La Rochelle nous avons du quitter cette ville merveilleuse et j’ai dû cesser mon activité pour suivre ma moitié monclers doudoune soldes à Nantes.

Après quelques mois sans travailler mon envie de devenir photographe a pris tout son sens, plus question de réfléchir j’étais faite pour ça!

Tout a commencé lors du mariage d’un couple d’amis qui avait décidé de ne pas prendre de photographe (c’était donc pour moi l’occasion rêvée de me lancer). Ce jour là moncler homme j’étais légèrement stressée mais j’avais envie de tout donner pour réaliser un reportage à la hauteur! J’étais munie d’un moncler femme boîtier canon (le 60D) et de deux optiques (le 18 135 mm f/3.5 et le 70 300 f/4L), le travail en manuel n’était pas encore totalement maîtrisé mais j’étais très concentrée dans ce que je faisais. On n’y penserait pas forcément mais moncler france mon expérience passée dans l’organisation de mariage m’était plus que bénéfique, je connaissais chaque moncler soldes 2018 moments forts du mariage, je savais ou et quand me placer, je savais même donner des conseils aux mariés lorsqu’ils ne savaient pas ce qu’ils https://www.monclersdoudounesoldes.com devaient faire.

Ce premier mariage a été une révélation, j’ai été comblée (tout comme les jeunes mariés, youpi !) et j’ai ensuite décidé de passer à la vitesse supérieure. J’ai pris de nombreux cours, j’ai appris à travailler toujours en manuel et j’ai aussi changé de matériel (le 5D mark III et du 5D mark II, combinés avec le 70 200 f/2.8L, le 24 70 f/2.8L et le 28 300 f/3.5L).

Ce que j’ai retenu après ces heures de travail acharnés c’est que la technique s’apprend mais que c’est l’émotion qui guide la moncler créativité! Pour devenir photographe de mariage il faut se sentir investie à 100% dans la journée doudoune femme outlet des mariés et ne jamais relâcher l’attention.

Depuis je suis plus que jamais passionnée, l’univers du mariage m’inspire et me permet de raconter l’histoire de chaque couple. Je souhaite qu’à travers mes images, les doudoune moncler femme pas cher mariés puissent revivre leur journée et même découvrir des moments qu’ils n’ont pas moncler pas cher pu voir!

Je suis les mariés tout au long de la journée et capte chaque émotion et chaque moment fort! J’aime les photos de détails, les prises spontanées, les portraits volés mais également les séances en couple car c’est le seul moment ou je peux me retrouver seule en complicité avec les mariés pour capturer les instants de “lâcher prise”, les fous rires, et les larmes incontrôlées!

J’adore l’univers du mariage, doudoune moncler enfant j’aime les émotions qui se moncler outlet dégagent lors des premiers rendez vous avec les futurs mariés et lors des discutions avant leur jour j. J’ai fait de belles rencontres et souvent cela va au delà du simple rapport photographe/marié! (spéciale dédicace à Gaëlle mariée d’avril 2015).

A chaque mariage une discrète larme coule derrière mon objectif et ce n’est jamais au même moment : on croit toujours que c’est à l’arrivée de la mariée ou au moment du grand “oui” mais en ce jour si particulier les sentiments sont décuplés et chaque instant est susceptible de déclencher l’émotion!

Vous l’aurez compris les mariés et les mariages que j’ai capturé ont tous été différents (j’ai même eu la joie de photographier un mariage ou Manu Payet était le témoin du marié) et moncler doudoune c’est cela la chance de mon activité, rencontrer et immortaliser à chaque fois des couples uniques.

C’est un métier que j’adore mais qui moncler outlet est très physique (deux boitier sur les épaules ça commence à peser !), qui demande à la fois moncler soldes de la discrétion (il ne s’agit pas seulement d’appuyer sur le déclencheur mais bel et bien d’être la au bon endroit et au bon moment !) mais aussi de mettre en avant chaque détail et de penser à la mise en scène. Enfin il faut savoir qu’il y a un énorme travail de traitement après chaque mariage pour livrer le plus beau des reportages.

Alors si vous aimez les photos c’est une chose mais n’oubliez pas que c’est un métier qui demande une grande implication.

J’espère que mon témoignage vous aura plu! Si vous souhaitez en savoir plus sur mon travail n’hésitez pas à entrer dans mon univers et à découvrir mes doudoune moncler pas cher chine photographies de jours heureux! Je suis basée à Nantes mais je me déplace dans la France entière et même au dela si l’envie vous en dit! Aude Arnaud Photography.

Enviar respuesta